Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Zoom sur... arrow Zoom sur... arrow Les Tres Peyros
Les Tres Peyros Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par G.Pradalié   
28-06-2007

        Les Tres Peyros sont un lieu chargé d'histoire.

       La D.49, qui va de Plagne à Cérisols, franchit les Petites Pyrénées au col des Tres Peyros à 494 m d’altitude. On est encore là dans la commune de Saint-Michel (31), c’est-à-dire en Volvestre, mais les paysages qui se déploient au sud sont ceux du Couserans et de la chaîne pyrénéenne.

 

     Trois dalles de calcaire fichées en terre dessinent trois des côtés d’un quadrilatère au milieu duquel pousse un vieux prunier.

 

 

                          Image 

 

       L’existence de ce lieu se perd dans la nuit des temps. Il est au contact des territoires de trois peuples gaulois : les Convènes du Comminges, les Consoranni du Couserans et les Volques tectosages du Toulousain. Pour certains linguistes, le mot Volque aurait d’ailleurs donné le mot Volp, d’où Volvestre. A l’époque romaine, ces territoires devinrent cités gallo-romaines, puis diocèses. Et les Tres Peyros furent, jusqu’à la Révolution, le point de rencontre des évêchés de Saint-Bertrand-de-Comminges, ex Lugdunum Convenarum, de Saint-Lizier et de Toulouse ( puis de Rieux à partir de 1317 ).

 

       Il existe d’autres exemples de contact entre trois diocèses, mais ils sont en général signalés par des croix. Sur l'Aubrac, la Croix des trois évêques est à la jonction des territoires des Arvernes, des Ruthènes et des Gabales, devenus ensuite cités puis diocèses de Clermont, Rodez et Mende. Au fond des gorges de la Frau, dans l'Ariège, sur la commune de Fougax, la Croix des trois diocèses est au point de contact des évêchés médiévaux d'Alet, Mirepoix et Pamiers. Aux Tres Peyros, s'il a existé une croix, elle a disparu, et les dalles de calcaire pourraient être celles d'un ancien dolmen.
 

 

Dernière mise à jour : ( 24-08-2007 )
 
< Précédent   Suivant >