Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Zoom sur... arrow Zoom sur... arrow Les Petites Pyrénées
Les Petites Pyrénées Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par J. Delouvrier, Ch. Miramont   
10-05-2010

          Entre Ariège et Garonne, les Petites Pyrénées séparent les massifs de la zone nord-pyrénéenne du Bassin Aquitain.

    Le Volvestre est à cheval sur deux zones géographiques et géologiques  différentes liées à la formation des Pyrénées :

  • au sud, un ensemble de reliefs constitués de sédiments déposés entre 80 et 40 millions d'années, plissés et fortement attaqués par l'érosion : les Petites Pyrénées,

  • au nord, une zone de collines, formée de terrains plus récents : les molasses d'Aquitaine.

 

Image

Les Petites Pyrénées. Vue aérienne d’ouest en est.


1 – La formation des Pyrénées


Les Pyrénées sont le résultat d’une « valse hésitation » commencée il y a 140 Millions d’années entre deux plaques tectoniques, la grande plaque indo-européenne (à laquelle appartient la France) et la petite plaque ibérique. Entre ces deux plaques existe alors un bassin marin où s’accumulent, sur des milliers de mètres d’épaisseur, des sédiments de toutes sortes : sel, gypse, marnes, argiles, calcaires, grès. 

 


Au Crétacé supérieur (vers –80 millions d’années), poussée par la plaque africaine, la plaque ibérique fait mouvement vers le nord, prenant en étau les sédiments accumulés dans le bassin marin, les soulevant et les plissant, ce qui donne naissance aux Pyrénées. Ce soulèvement se poursuit aujourd’hui à raison de 1 cm par an.

 

      Ces mouvements s’accompagnent de failles et de chevauchements, et de la remontée le long de ces accidents, de roches profondes (sel, gypse et marnes gypseuses de Salies), dites couches savon qui ont entraîné dans leur sein des roches d'origine magmatique (ophite).

 

Image

Géologie de Salies du Salat

 

2 – Les Petites Pyrénées


Les Petites Pyrénées sont issues de ces événements. Elles sont limitées par deux accidents majeurs appelés chevauchements : chevauchement sous-pyrénéen (CFP) au nord et chevauchement frontal nord-pyrénéen (CFNP) au sud

 

Image

Carte géologique et tracé de la coupe

 

Image

Coupe géologique de Mauran à Salies-du-Salat


Les terrains qui les composent se sont déposés à partir de la fin du Crétacé et au début du Tertiaire. Ce sont des roches sédimentaires (grés, calcaires, marnes, argiles) qui ont été plissées. Les plis sont de direction WNW – ESE.

Ces terrains ont été fortement attaqués par l’érosion au point de présenter aujourd’hui des inversions de relief : ainsi l’anticlinal de Plagne est-il devenu une dépression encadrée et dominée par des affleurements de roches dures.

             L’érosion est aussi responsable de l’accumulation de débris caillouteux, par ex. les poudingues de Palassou, et de la formation des molasses qui contribuent à combler en partie le Bassin Aquitain . On les trouve sur la rive droite du Volp à partir du Plan. Elles ont donné les collines du Volvestre (Terrefort).


Image

Carrière de Belbèze

 

Image

Maison à Cérizols

 

Image

Poudingue de Palassou

 

Image

 

Dernière mise à jour : ( 01-06-2010 )
 
< Précédent   Suivant >